Chargement

Lundi 13 mai
Frank, que nous avions rencontré par hasard lors de notre week end à Pune, avait parlé de notre aventure à ses collègues. Souhaitant nous rencontrer, nous avions reçu une invitation pour visiter l’usine VW et déjeuner là-bas. Malgré notre planning serré, entre l’obtention de notre visa et le chargement du combi en container, nous avons réussi à planifier cette visite qui nous tenait à cœur.
Nous voilà partis donc de bonne heure de Bombay afin de nous rendre en milieu de matinée à Pune situé à 153kms. En raison des bouchons sur la route, nous arrivons un peu en retard et nous nous trompons d’entrée. Dans la précipitation, en voulant faire demi tour, nous plions notre parechoc arrière sur un lampadaire situé dans notre angle mort. Dépités (nous ne pouvons plus ouvrir le capot moteur), nous ne perdons pas de temps et arrivons enfin à l’usine.
Nous rencontrons Chaitanya notre guide pour la journée. Nous faisons quelques photos du combi devant l’usine, montons dans les bureaux pour prendre un café et se faire interviewer et commençons la visite. L’usine de Shakan ouverte depuis 2009 a été construite de 17 mois. Un record en la matière. A la différence des usines en Allemagne, elle ne possède que 30% de robots (contre 80%) et accueille du coup plus de 3500 employés. Le groupe VW fabrique la Polo, la Vento (version sedan de la Polo), la Skoda Fabia et la Rapid. Nous avons eu la chance de pouvoir voir les différentes étapes de production mis à part la peinture et l’emboutissage. Nous retrouvons Frank pour le déjeuner et rencontrons Stefanie, d’origine allemande qui parle très bien français. Après le repas, nous recevons quelques goodies (chope de bière, calendrier et une ganesha). Voyant les dégâts de notre pare choc, Frank nous propose d’amener le combi à la Team VW Motor Sport afin de voir s’ils ne peuvent pas faire quelque chose. A sa plus grande satisfaction, nous le laissons conduire le combi qui lui rappelle sa première cox de 1972. Sans perde une minute, à la façon d’une course de rallye, l’équipe ne perd pas de temps à réfléchir, démonte le pare choc, le pose sur l’établis, prend la plus grosse masse qu’elle ait et tape dessus de bon cœur pour le redresser. En moins de 20 minutes, le pare choc était presque comme neuf. Nous sommes restés scotcher devant son efficacité.
Nous prenons un dernier rafraîchissement avec Franck avant de reprendre la route vers Mumbai.

2 réactions au sujet de « Visite de l’usine Volkswagen à Pune »

Répondre à Pritam Patil Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En haut